Réalisation... tout simplement!

christineley.ch-artifice.jpg

J'ai rencontré un être en pleine Réalisation! Pendant mes voyages printaniers, le bonhomme en a profité pour vivre cet extraordinaire processus tout seul dans son coin.

En fait, j'avais déjà eu le privilège d'en rencontrer un: Guénaël avait été le dernier intervenant de Déclics et Cie avant que je remette cette organisation à une nouvelle équipe. J'avais déjà été émerveillée par la joie de vivre dans laquelle cet enseignant de méditation transcendantale baignait constamment. Survenu tandis que je suivais ses cours, le décès de sa mère n'avait que brièvement altéré son état constant de félicité; il m'avait décrit l'émotion ressentie comme un sillage tracé par un bateau dans une mer étale; intense au début, puis s'amenuisant, laissant les eaux revenir progressivement au calme, leur état naturel. Pas facile de partager la vie d'un tel être. Sa compagne n'a tenu que quelques années avant de lever les voiles pour d'autres rivages.

Et maintenant V. (Il ne souhaite pas que je communique son nom: la Réalisation est quelque chose d'intime, de l'ordre du sacré, au delà de tout ce qu'on peut imaginer). Déjà de le revoir a été un choc. Avant cela, c'était déjà un beau garçon, Docteur en métaphysique* qui plus est, détenant donc une quantité de connaissances spirituelles impressionnantes qui me poussait à le bombarder de questions à chacune de nos rencontres. Il sentait qu'il s'approchait d'un seuil, passait un nombre incalculable d'heures dans son canapé ou sur les sentiers à permettre, à laisser s'accomplir ce magnifique processus (voir mon article précédent), mais je le sentais encore légèrement tourmenté, très axé sur sa personne, parfois très (trop) catégorique dans ses réponses et si j'adorais le rencontrer pour échanger sur l'enseignement qui nous guide très concrètement depuis plusieurs années, je préférais le faire à petites doses.

Et là... Waouh! Toujours beau gosse évidemment, mais également harmonieux, profondément joyeux et surtout calme, tellement calme... Et ouvert à ce que je continue à le mitrailler de questions pour essayer de cerner cet état magnifique, cet état pionnier qui préfigure l'homme de demain, celui qu'on sera tous, à notre rythme, car ce n'est pas à nous l'humain d'en décider, mais à notre part divine. 

Tout a commencé pour lui par l'impression de tout quitter, de mourir, de basculer dans le néant, dans une nuit totale. De là, comme lors de ses expériences de mort imminente précédentes, sa vie lui a tout à coup été montrée dans son entier, déroulée à toute vitesse, mais cela depuis le point de vue de son âme, de sa conscience. Même les pires choses - vu de l'humain - qu'il a pu traverser prenaient sens, avaient parfaitement leur place dans sa vie, aussi bien une blessure potentiellement mortelle lorsqu'il était enfant, qu'une tentative de suicide en apprenant, tout jeune homme encore, qu'il était atteint d'une maladie incurable (dont il a guéri sans médicament en quelques semaines).

S'en sont suivies des vagues d'énergie, des ondes de joie qui le parcouraient du tout au tout. Une capacité aussi à percevoir le chant de son âme, heureuse à jamais d'exister. Cela fait maintenant quelques mois qu'il éprouve ces vagues, ce chant chaque fois qu'il le désire... Il découvre peu à peu être au tout début de quelque chose de totalement inédit sur la planète (en principe, à ce stade-là, l'humain réalisé décède, et même s'il en a encore la possibilité pendant quelques instants, préfère découvrir d'autres dimensions plutôt que de revenir dans un monde dont les habitants explorent une réalité des plus limitées). V. communie désormais avec tout ce qui l'entoure, qu'il a compris être sa propre énergie. Les arbres et les animaux lui parlent. Les objets se transforment sous ses yeux dès qu'il les laisse exister autrement qu'au niveau consensuel partagé par tous les humains: parfois il les voit à l'état de particules, parfois ils deviennent des personnages fantastiques ou des volutes qui dansent. Il saisit au plus intime de lui à quel point tout est énergie. 

Sa vie quotidienne n'a pas vraiment changé, mais malgré qu'il soit en fin de droits, sans travail, presque sans amis, il n'est désormais plus habité par aucune inquiétude. Il ressent au niveau le plus profond que tout ce dont il a besoin se présentera en temps voulu. Sa confiance est absolue. Même s'il adore se balader, il n'a plus besoin de voyager car sa conscience sait désormais se projeter partout où il le souhaite. Il sent parfois résider en deux lieux à la fois. Sitôt posé sur un banc ou son fameux canapé, hors du temps et de l'espace, il rejoint d'autres dimensions, sent qu'il n'a plus qu'à expérimenter de nouvelles réalités. Ses dons de télépathie sont de plus en plus développés. Ses derniers bobos guérissent et il sait que même si une maladie devait encore le toucher, elle ne ferait que le traverser et jamais au grand jamais il ne tenterait de la soigner et d'interférer ainsi avec l'intelligence de son nouveau corps. Car son corps est complètement énergisé, transformé lui aussi, tout comme son ADN... 

Fou? Bien sûr qu'on en a interné pour moins que ça! Mais quand je vois la transformation de V., le bien-être profond que je ressens désormais à son contact, la paix qui m'habite des heures, voire des jours après l'avoir quitté, je saisis bien qu'il s'agit d'un phénomène d'un autre ordre. Il est sorti de tout jugement, de toute évaluation de bien ou de mal, de la dualité qui m'habite encore tellement. Mais ce qui me rend le plus jalouse (!) moi qui en ai tant bavé avec mon Eternelle, c'est que son livre à lui s'écrit tout seul: l'histoire de sa vie, le détail de ses expériences lui sont littéralement dictés par son âme et lui n'a plus qu'à retranscrire ce qui se présente.

Je vous en dirai peut-être davantage prochainement sur ce passionnant feuilleton de la conscience, car V. lui même rapporte que ce seuil irréversible maintenant franchi ne constitue qu'une étape, que chaque jour il se découvre de nouvelles aptitudes, développe de nouveaux sens, savoure des sensations plus incroyables encore que la veille... mais ce qui est déjà sûr, c'est que cela me plonge dans une joie sans égale. Ces enseignements communs que nous suivons depuis si longtemps - qui m'ont parfois plongé dans le doute et la colère - ne sont donc pas du flan, la Réalisation n'est pas qu'un vague concept réservé à une élite spirituelle disparue. Elle est bel et bien un processus naturel auquel n'importe lequel d'entre nous peut s'ouvrir, s'abandonner...

* Si, si, ce type d'université existe, Poudlard n'est pas loin!  

 

Crédit photo; Pixabay, banque de données gratuite en CC

 

Imprimer E-mail

Afficher le formulaire de commentaire

Commander Eternelle

amazon
Sur Amazon

 

Si vous le souhaitez l'auteure peut vous le faire envoyer à votre domicile et vous le facturer directement (frais de port 5 euros).
En ce cas, merci d'indiquer SUR CE LIEN le nombre d'exemplaires souhaités, votre adresse exacte (code d'entrée compris) ainsi que votre numéro de téléphone. 

 

Liens sociaux

facebook
FB

 

twitter


Twitter

Infolettre