Miracle d'automne

christineley.ch-miracle.png

Eternelle a vécu un joli miracle cet automne. Je rentrais d'un stage particulièrement intéressant en Autriche où il nous a été enseigné et répété que nous sommes énergie, que tout ce qui nous entoure fait partie de notre propre énergie, (oui, même cet arbre ou cet immeuble là-bas!). Cette énergie répond à notre conscience pour toujours nous servir au mieux. Ses fruits sont d'autant plus marquants qu'on n'applique ni force, ni attente trop définie dans nos désirs, ce qui en réduirait la portée. Paraît qu'il faut 5 ans en moyenne avant que nos croyances ne nous lâchent la bride, donc pour moi, ce concept est resté longtemps théorique. Certes, je pouvais tout à fait boire un verre d'eau en le remerciant d'avance de me faire du bien et sentir la bonne santé couler dans mon corps, mais guère davantage... Aujourd'hui, ça commence un tout petit peu, pour autant que je n'essaie pas de capter cela avec mon infatigable mental, ni avec mes cinq sens, mais plutôt avec une sorte de perception élargie. Je "vois" par exemple parfois danser l'air autour d'un objet, scintiller mon plafond (où ne se trouve aucune araignée, hihi!)

Bref, deux semaines après ce stage, alors que je ne pensais plus guère à mon livre, même si un désir de succès l'anime depuis 2008 (!) une librairie me le commande. En allant sur ma page pour le lui faire envoyer, stupéfaction, je le découvre qu'Eternelle caracole dans les meilleures ventes en littérature, devant Harry Potter! J'ai d'abord cru à une erreur, puis... Wouah, ce moment d'absolu nirvana!!!

 

Normalement, le Maître en moi aurait dû hausser un sourcil, puis passer à autre chose sans se préoccuper de la manière dont surviennent les miracles ou synchronicités car plus on avance dans le processus de réalisation, plus notre vie ressemble à une succession desdits. Il est même recommandé de ne surtout pas essayer d'en comprendre la teneur car on en retire ainsi la magie et la possibilité de se répéter!

Mais allez dire ça à une ancienne journaliste! Je n'ai eu de cesse de décrypter ce qui s'était passé. J'ai d'abord découvert que le jour de ma visite sur le site de vente, plus de 200 lecteurs l'avaient acheté. Tous en ebook. Et tout à coup ça m'est revenu, en juin, Amazon m'avait proposé de lancer des actions spéciales estivales si je m'inscrivais à leur outil KDP Select.  N'ayant rien à perdre, j'avais joué le jeu pour... zéro résultat de tout l'été. Eternelle, c'était fini m'étais-je dit, sans plus de regret pour ce qui fut de toute manière une sacrée aventure. 

Le lendemain, en continuant à enquêter, j'ai découvert que l'ebook avait été vendu à prix réduit et acheté par 236 lecteurs en tout, lors d'une vente flash d'une journée. Un tout petit brin moins miraculeux que si je n'avais pas fouiné sur Amazon (!), mais n'en demeure pas moins deux faits étonnants: d'abord c'est fou que ce soit le jour même de l'action - non annoncée à l'auteure - que j'ai été sur le site et donc eu le plaisir de me voir number one (ça fait tout de même quelque chose!) et 236 personnes d'un coup, ce n'est pas rien alors que jusqu'ici, Eternelle n'intéressait qu'un public restreint. Qui plus est, depuis ce jour-là, les ventes ont repris et le bébé affiche désormais 35 commentaires, plus très loin des 50 qui rendent un ouvrage visible en continu sur Amazon. Une pensée pour les auteurs d'avant l'ère électronique qui, s'ils ne connaissaient pas un succès immédiat, disparaissaient en quelques semaines des rayons des librairies et demeuraient à jamais invisibles par la suite, leurs stocks détruits. Combien "d'oeuvres d'une vie" sont ainsi passées aux oubliettes?

 

PS: Quant à V. (voir mon article précédent) Eh bien il s'est retiré du monde et de ses relations amicales pour quelques temps. L'expérience des premiers seuils de sa nouvelle façon d'Être est tellement intense, son ouverture si grande qu'il est devenu plus sensible que jamais et sent la nécessité de se préserver pour passer les caps suivants en évitant un plongeon inopiné de l'Autre Côté, ce qui serait dommage vu que le but de l'exercice, c'est de devenir un de ces nouveaux humains qui intègrent leur part divine, tout en restant bien enracinés sur Terre. Une expérience passionnante, pionnière, que je continue à observer avec une admiration sans borne, attendant sagement (ou lâchement?) de voir la suite, avant de sauter à mon tour dans l'inconnu (qui n'en sera plus tout à fait un!) 

 

 

Imprimer

Afficher le formulaire de commentaire